La sorcière pique-poil/Die Hexe Pieksepelz, éditions Bernest

Cet article participe au thème livres du calendrier des blogueuses pour le mois de mai.

Un vrai coup de cœur pour ce bel album offert par les éditions Bernest et qui raconte l’histoire non pas d’une sorcière en fait, mais d’une fée. Sauf que celle-ci a été rejetée à sa naissance du royaume des fées parce qu’elle était trop laide. Elle est pourtant toute mignonne cette petite boule de poils aux grands yeux et les fées ont été bien insensibles, parce que le lecteur craque tout de suite.

Mais comme toujours chez les éditions Bernest, il y a un message important derrière l’histoire. Malgré le rejet, la fée adoptée par les sorcières va prendre sa place en exploitant ses dons particuliers et savoir se faire aimer. Il faut dire qu’elle est inventive, pleine de poésie, très positive. L’auteur et l’illustrateur ont su lui donner une véritable personnalité, attachante et amusante.

Un beau moyen d’évoquer avec les enfants des thèmes comme le rejet, l’affirmation de sa vraie personnalité, la créativité, vivre ses passions, accepter son originalité. Cet exil de la fée élevée chez les sorcières pourra aussi parler aux enfants expatriés. L’album est d’ailleurs proposée en version bilingue, français-allemand, et c’est un choix très audacieux: la sorcière invente des objets aux noms très originaux, il a donc fallu réussir à transposer ces noms dans les deux langues. Une bonne manière de jouer avec le français, l’allemand ou les deux et d’apprendre à inventer des mots. Un album pour des enfants qui ont donc déjà une bonne aisance avec ces langages. Les langues se succèdent sur certaines pages ou se font face (une sur la page de droite et l’autre sur celle de gauche) à d’autres endroits du livre (vous pouvez en avoir un aperçu dans le diaporama ci-dessous).

Le graphisme est également très joli, faisant de l’album un bel objet, qui pourra être découvert avec plaisir par des enfants en âge d’avoir appris la lecture. Un beau moment de douceur avec un personnage féminin à la personnalité positive bien affirmée, quelque chose qui n’est pas si répandue dans la littérature jeunesse. On prend autant de plaisir à vrai dire à lire l’histoire juste pour s’amuser sans trop réfléchir qu’à en comprendre les beaux messages. Très bel album, vraiment.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :