Le psy, le caniche et moi, Elisabeth Nihous

Comment réagir face à un mari volage, psy au demeurant, mais absolument pas psychologue dans sa vie de couple et familiale ? Voilà la question à laquelle va devoir faire face Charlotte.  De la furie à la douceur, elle va passer par tous les stades (et parfois en même temps !).

Pourquoi chroniquer ce livre ?

J’ai commencé à lire ce roman par le biais du groupe Auteurs cherchent avis, chroniques ou bêta lecture, où l’auteur avait donné le lien vers un extrait….et il m’a été impossible d’en rester là, il fallait absolument que je sache ce qui allait arriver aux personnages. Elisabeth Nihous m’a donc très gentiment envoyé un exemplaire du roman pour que je puisse vous le savoir et vous chroniquer son livre.

Mon avis

J’ai beaucoup aimé ce roman, qui a des faux airs de chick lit, mais se révèle plus profond qu’il n’y paraît au premier abord. Certaines scènes sont très drôles, certaines loufoques, souvent mordantes, le ton se révèle parfois doux-amer, et derrière l’énergie de Charlotte, qui ne baisse jamais les bras, on sent par moments la lassitude d’être seule à assumer, face à un adolescent qui a des problèmes de TOC ou dans son couple. Heureusement, elle est aussi très bien entourée, et l’on se prend vraiment d’affection pour elle, ainsi que pour certains autres personnages, notamment ses amies, prises dans leurs propres histoires de couple. Les personnages sont tous très bien campés, et on ne reste jamais indifférent, entre ceux que l’on aimerait avoir pour amis, ceux que l’on déteste ou ceux à qui on aimerait bien mettre quelques coups de pieds aux fesses ! L’auteur réussit le tour de force de nous faire trouver Charlotte à la fois trop gentille et avec un caractère bien trempé.  Bref, l’auteur nous dépeint de vraies personnalités, avec leurs contradictions, ce qui les rend très vivants. J’ai trouvé que le rythme ralentissait un peu trop sur la fin, mais il s’est révélé qu’Elisabeth Nihous nous endort en fait pour un peu mieux nous réveiller plus tard (et cela a son sens aussi par rapport à l’histoire). Certaines scènes sont vraiment marquantes et très bien trouvées, mais je regrette de ne pouvoir vous les raconter sous peine de « spoiler ».

Parfois les personnages ont une attitude complètement irrationnelle, et le tour de force de l’auteur est de nous faire comprendre cette attitude, de la trouver complètement normale, ou plutôt très humaine. Qui ne s’est jamais dit « mais qu’est-ce qu’il m’a pris ? » ou « j’ai fait une grosse bêtise mais c’était plus fort que moi… ».  Lors de ma lecture, il restait des erreurs et coquilles, mais le roman a été relu et corrigé depuis.  C’est une lecture idéale pour l’été et la plage (mais pas seulement !), d’autant que l’histoire se passe au soleil, à Antibes.

Les personnages m’ont fait un peu parfois penser à certais d’Anna Gavalda, par ex dans « Ensemble, c’est mieux », mais dans un style beaucoup plus drôle, et l’ambiance générale à « Desperates Housewives ». C’est une lecture que je vous recommande pour l’été, si vous avez à la fois envie de légéreté mais aussi de qualité, d’un mélange chick-lit, humour et de toute une palette d’émotions.

Cliquez ici pour feuilleter ou commander « Le psy, le caniche et moi » d’Elisabeth Nihous (lien affilié)

10 commentaires sur “Le psy, le caniche et moi, Elisabeth Nihous

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :