Code Victoria, Thomas Laurent

Si Victoria se rend à Rochehauh, un village vraiment très perdu et difficile d’accès dans les Pyrénées Françaises, c’est tout simplement pour y faire le deuil de son compagnon Victor, disparu lors d’une sortie en montagne et pour pouvoir passer à autre chose. Seulement, la page va être bien plus compliquée et dangereuse à tourner qu’elle ne le pensait…Car ce qu’elle va y trouver, ce sont des habitants très bizarres, des lieux interdits, et des superstitions médiévales liées à un manuscrit indécryptable…un ensemble qui cache des secrets encore plus néfastes.

Vous pouvez aussi voir ici la vidéo de présentation par l’auteur, qui vous en explique l’intrigue.

Pourquoi chroniquer ce livre ?

J’avais été très marquée par une vidéo youtube de Thomas Laurent sur la sorcellerie au Moyen Age , à la fois intelligente, sensible,  mise en scène de manière drôle et dynamique en restant très respectueuse et avec  des réalités bien remises à leur place. Lorsqu’il a proposé son roman sur le groupe Auteurs cherchent avis, chroniques ou bêta-lecture , j’avais bien évidemment très très envie de le lire. J’ai fait une première tentative en numérique, mais ma vue n’a pas suivi et l’auteur a très gentiment demandé à son éditeur, Les éditions Zinédi, de me l’envoyer en version papier (cette fois, je l’ai lu en 2 jours, vraiment une lecture idéale en hiver sous les couvertures…le genre où on ne répond plus à personne !).

Au passage, depuis celle sur la sorcellerie, Thomas Laurent a tourné d’autres vidéos. It il utilise sa formation d’Historien – il a également été guide au Musée de Strasbourg et a participé à des chantiers de fouilles archéologiques – pour continuer à tordre le cou aux idées reçues dans sa série « clichés » (par exemple, les gladiateurs , c’est pas du tout ce qu’on croit !)

Mon avis: un auteur sans complexes, qui dépoussière nos connaissances historiques et à qui l’insolite ne fait pas peur

L’auteur n’y va vraiment pas de main morte avec son histoire ! Personnellement, j’ai bien aimé, et j’ai trouvé un côté assez jouissif à cette absence de complexes, cela m’a fait penser à un enfant qui commence par aligner bien soigneusement tous ses petits soldats,  pour finir par s’éclater à tous les faire exploser (et bon franchement ce côté on casse tout avec un grand boum… j’en avais besoin à ce moment là et ça m’a fait du bien !) mais si on veut plus de finesse, je ne sais pas si on appréciera (?).

Il y a des retournements qui sont fait de main de maître alors même que d’autres choses sont annoncées dès le début, des révélations auxquelles on s’attend mais c’est pas tout à fait ce à quoi on s’attend, bref des bons  ingrédients de thrillers  (mais bien entendu, je ne vais pas vous dire lesquels….). Pour moi, cela manque parfois de subtilité, et sur la fin aussi de vraisemblance – comme je l’ai dit il y va fort ! Cela ne manque en tous cas vraiment pas d’imagination, et c’est une lecture vraiment efficace si on a envie de se laisser emporter et effrayer un peu. Note: l’auteur m’a expliqué que ce choix est en fait volontaire: « J’aime flirter avec la frontière du rationnel et rendre le bouquet final totalement délirant » m’a-t’il dit. (Je confirme !).

Le plus pour moi, c’est le côté historique, Thomas Laurent précise toujours très honnêtement ce qui relève de la réalité (parfois très surprenante) et ce qui est de la pure fantaisie, même si parfois on s’interroge !  Personnellement, j’aime beaucoup apprendre des choses ainsi tout en étant captivée par le récit (alors que les romans purement historiques m’endorment). Et certaines m ‘ont vraiment rendue curieuse d’en apprendre plus sur le sujet (et d’ailleurs on en apprend sur plus d’un sujet et plus d’une époque historique !).  Vraiment envie de lire encore d’autres ouvrages de cet auteur, qui dépoussière dans tous les cas vraiment nos connaissances historiques et à qui l’insolite ne fait vraiment pas peur. Un auteur à suivre.

Pour obtenir Code Victoria, de Thomas Laurent, vous pouvez vous adresser à votre libraire, ou le commander en ligne sur: .

 

5 commentaires sur “Code Victoria, Thomas Laurent

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :