Effondrements, Guy Morant

Dans la forêt de Rambouillet, le cadavre d’une jeune fille est retrouvé, étrangement broyé. Le commissaire Alaric, avec son groupe de la police criminelle, se retrouve très vite à mener une enquête sensible, entre milieux politiques influents et groupe survivaliste paranoïaque.

Ici vous trouverez le site de Guy Morant et je vous conseille aussi de faire un tour sur son blog. vous pourrez y lire notamment les étapes derrière la création de la couverture du livre, que pour ma part, je trouve magnifique ou les explications techniques sur comment se déroule la découverte d’un cadavre, article co-écrit avec l’ex policier Franck Martin, si vous voulez écrire un polar vraisemblable aussi, par exemple…

Pourquoi chroniquer ce livre ?

L’ auteur l’a proposé à chroniquer sur le groupe Auteurs cherchent avis, chroniques ou bêta-lecture. Deux points m’ont particulièrement donné envie de postuler: l’ouvrage était chaudement recommandé par un blogueur littéraire (de la page Phoenix Book), et son auteur avait apporté cette précision « J’ai été aidé dans tout le processus de recherche et d’écriture par un ancien policier et un autre ancien policier a relu le manuscrit en se focalisant sur les détails techniques. » J’étais donc très curieuse de lire un roman policier qui avait été autant peaufiné par des professionnels sur le plan technique.

Mon avis: vous aimez les romans policiers ? Foncez !

Si vous aimez les romans policiers ambiance un peu (voire pas mal) noire, les enquêtes, les ambiances « PJ », les personnages désabusés, alors foncez ! Une histoire prenante,  une construction du récit menée de main de maître, avec des intrigues qui s’emboîtent, des personnages qui ne laissent pas indifférents…

J’ai pour ma part passé un très bon moment avec « Effondrements » (ironie du sort, j’étais moi-même pas mal effondrée, coincée au fond de mon lit par un mal de dos…). On retrouve à la fois une ambiance policière « classique » (j’avais parfois presque l’impression de regarder un film ou un feuilleton télévisée), des détails soignés, des personnages qui le sont tout autant  et des énigmes tout au long du livre, non seulement en ce qui concerne l’intrigue principale mais aussi dans la vie privée des protagonistes.

J’ai particulièrement apprécié que l’enquête amène le lecteur dans des milieux et des ambiances très différents, des hautes sphères politiques au groupe survivaliste (une découverte pour moi..) . Les pressions des personnes au pouvoir et les ambitions mesquines sont d’ailleurs vraiment très bien décrites, et on saisit vraiment le fonctionnement (ou plutôt les dysfonctionnements) du système. Malgré cette ambiance très sombre, j’ai aussi beaucoup souri grâce à l’ironie et l’humour des dialogues entre les policiers, qui allège une atmosphère qui pourrait être pesante, entre la brutalité du meurtre commis et les éléments sordides révélés par l’enquête. Quant aux effondrements du titre, ils se déclinent dans le livre et se retrouvent en écho chez des personnages pour la plupart pas mal fissurés voire pire…

 

5 commentaires sur “Effondrements, Guy Morant

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :