Naples insolite et secrète, éditions Jonglez

Les éditions Jonglez proposent un de leurs guides insolites sur la ville de Naples, et qui pourrait mieux se prêter au thème que cette belle ville surprenante ?

Pourquoi chroniquer ce livre ?

Naples est aussi une ville où j’ai passé beaucoup de temps. Je n’y ai pas résidé, mais cela a été le cas de mes parents pendant 3 ans, et à l’époque où j’y suis étudiante, je m’y suis souvent rendu en vacances et en ai de très bons souvenirs. Et en ce qui concerne l’insolite, je pense que dans les villes que j’ai visitées, elle se classe sûrement dans le top du classement. L’insolite, cela fait pour moi partie même de la nature de Naples, que l’on connaît souvent plus de l’extérieur par certains nombres de clichés (qui ne sont pas tout à fait faux, d’ailleurs, et c’est une des choses qui m’a surprise à mon arrivée, que les clichés à propos de Naples se révèlent si vrais…). J’étais donc très curieuse de découvrir cet autre guide des éditions Jonglez, qu’ils m’ont envoyé à ma demande en service de presse.

Mon avis: un livre qui fait replonger instantanément dans l’ambiance napolitaine

Et j’ai bien retrouvé ce caractère insolite de Naples dans le guide, me sentant à nouveau plongée dans son atmosphère où le bizarre se mêle à l’enthousiasme populaire. Dévotions religieuses, superstitions, et même magie et sorcellerie s’y combinent parfois dans un tout en un issu de diverses traditions, une espèce de gros chaudron où les Napolitains ont mélangé les ingrédients étranges des uns et des autres pour faire leur propre sauce… Le pittoresque est certainement très présent dans ce guide.

A l’instar des autres guides que j’ai présentés sur le blog, celui-ci peut être utilisé pour visiter les lieux cités, mais permet d’apprendre beaucoup de choses sur la ville, même si on ne s’y trouve pas, grâce aux encadrés qui présentent des faits historiques insolites, des légendes ou des particularités culturelles.

J’ai notamment appris en parcourant le livre que Cendrillon est napolitaine, ainsi que le Saint qui aurait donné son nom à l’aspirine, et que depuis mon passage (qui n’est pas très récent), Bansky a ajouté au côté étrange de la ville avec ses créations de Street Art. On peut encore aussi y trouver un encadré sur l’histoire des castrats, ou l’histoire mouvementée du dernier tableau du Caravage (et encore beaucoup d’autres choses..).

C’est en tous cas un livre qui permet de replonger instantanément dans l’ambiance napolitaine, un vrai plaisir si on aime cette ville ou si l’on s’y intéresse.  J’ai vraiment l’impression d’y être à nouveau dès que je l’ouvre, ce qui n’est pas étonnant à voir la biographie de ses auteurs, Valerio Ceva Grimaldi et Maria Franchini, deux journalistes napolitains de souche. Ce livre existe aussi en italien et en anglais.

Les autres guides insolites chroniqués sur le blog:

Rome

Provence et Marseille

Aix-en-Provence

Bibliothèques insolites

 

3 commentaires sur “Naples insolite et secrète, éditions Jonglez

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :