Mon bilan perso de l’année 2018

Cet article participe à l’Envers du Décor de décembre 2018. Il s’agit d’un rendez-vous de blogueurs qui nous permet de vous présenter les coulisses de nos blogs. Il est organisé par le blog Sur un petit nuage, qui vous explique le principe de L’Envers du Décor ici. Je vous ai aussi parlé un peu plus de ce rendez-vous dans cet article sur mes rendez-vous d’inspiration. 

Du côté personnel, voilà un bilan que je n’étais pas pressée de faire – je suis plus impatiente de passer au côté blogging – mais je crois qu’il faut quand même que je vous en dise un mot. Peut-être avez-vous lu l’article Bloguer malgré les galères et vous avez déjà pu voir que l’année n’avait pas été facile (ou alors vous faites partie de mon entourage, et vous êtes forcément au courant…). Si j’avais déjà eu mon lot d’épreuves les années précédentes, 2018 aura été celles des mauvaises surprises. La plus mauvaise ayant été le retour du crabe, officiel au mois de juillet. Avec une présence cette fois beaucoup plus douloureuse, puisqu’il s’est attaqué aux os de ma colonne vertébrale.

Lorsque j’ai commencé le blog, j’étais sortie de chimiothérapie un an auparavant, j’en ai parlé dans un des premiers articles sur le blog. . Je n’ai jamais été très en forme depuis, et je me suis souvent demandé – hypothétiquement – comment aborder le sujet sur le blog si le cancer revenait. Alors maintenant que ce n’est hélas plus hypothétique, je pense que ce bilan est l’occasion de l’évoquer, sans trop m’y appesantir, parce que je pense ne pas avoir assez de recul (et de repos) pour l’instant. Et puis, je préfère les moments où j’arrive à l’oublier et à profiter de la vie. Je pense que chacun d’eux est une victoire sur la maladie. C’est aussi difficile de parler en public de quelque chose de si personnel, d’autant que le cancer est un sujet complexe, qui touche une corde sensible chez malheureusement beaucoup de monde, mais en même temps, j’aurais l’impression de tricher avec les lecteurs du blog si je ne disais pas ce qu’il en est, et de ne plus être en adéquation avec mon blog, qui est tout de même aussi un peu moi :-). Il m’a quand même déjà fallu attendre de reprendre un peu des forces pour vraiment en parler ici. Et il me faut encore un peu de courage pour le faire. Mais après cet article, je pense/espère vous parler plutôt d’autre chose de plus plaisant ! Et je sais que j’en aurai besoin, même si je pense qu’il est important de parler d’un tel sujet, ce qui est aussi une des raisons pour lesquelles je le fais (et me force un peu à le faire).

Je voudrais dire là un mot pour les partenaires que j’ai dû mettre au courant, et qui ne m’ont pas lâchée, et qui ont attendu avec beaucoup de patience et de bienveillance, et de confiance, que je puisse tenir mes engagements. Je suis vraiment heureuse et reconnaissante que derrière ce que je vous présente sur la Plume d’Isandre, il y ait de telles personnes, et je voulais qu’en tant que lecteurs du blog, vous le sachiez.

Cette rechute a aussi eu pour conséquence de changer notre destination très brutalement. Nous avions décidé de rester à Vienne une dernière année scolaire, mais il était finalement indispensable que je retourne auprès de l’équipe médicale qui me suit à Genève depuis le début de la maladie. La suite a aussi été mouvementée, le déménagement compliqué, le déménagement le plus bizarre que j’ai fait dans ma vie (et j’en ai fait quelques-uns…), mais qui m’a au moins permis de dire au revoir à mes amis de Vienne.

Après cela, je me réveillais le matin sans grand enthousiasme, me demandant ce qui allait encore nous tomber dessus, et avec une seule envie aller me recoucher…Finalement, j’ai effectivement pu hiberner au mois de novembre et début décembre, et cela m’a en fait vraiment fait du bien ! Pendant ce temps là, j’en ai profité pour lire, regarder des séries, et je vais vous dire, m’échapper de ma vie quelque temps, cela a vraiment été des vacances ! Merci aux créateurs d’histoires ! Et aux amis qui me déposaient des repas tout prêts devant la porte pour que je puisse me reposer et récupérer. Pour une belle hibernation, c’était une belle hibernation !

Car au milieu de ces épreuves, il y a les bénédictions: et parmi les plus belles d’entre elles, les amis qui volent à notre secours, veillent sur nous, prient pour nous, changent les pires moments en souvenirs de moments partagés à leurs côtés, redonnent le sourire et réussissent à te faire rire, arrivent à rester présents malgré tout et n’importe quoi, voire sauvent la vie  (pour de vrai)…Parfois c’est même un inconnu qui sauve la journée par sa bienveillance, comme je vous l’ai raconté dans le bilan du mois de novembre. Mon mari super réactif, qui ne se laisse jamais abattre par rien (contrairement à moi !), mes enfants toujours là pour me soutenir, mes filleules se démenant pour essayer de m’aider, et une famille et une belle-famille prêtes à venir aussi en urgence nous secourir en urgence, du jour au lendemain.

Et la chance d’être soignée par des médecins très compétents, et humains, et de pouvoir bénéficier des dernières avancées dans les traitements. Grâce à tout cela, j’ai pu survivre à 2018 (je vous assure qu’il y a des jours où je n’aurais pas parié dessus !). Et le blog a survécu aussi, parce qu’au milieu de ces naufrages, de ces traumatismes, de tout ce que la maladie m’a obligée à abandonner ou à laisser derrière moi, il fait partie de ce que j’ai réussi à sauver, à garder, et de ce qui m’a permis de continuer à avancer aussi et d’essayer de me lever le matin. Comme souvent depuis ses 3 ans d’existence, il a continué à me donner beaucoup de travail, c’est sûr !, mais aussi beaucoup de joie. J’ai un peu craint que mon départ de Vienne me fasse manquer de sujets qui puissent vous intéresser, mais cela n’a pas du tout été le cas.

Et de ce côté-là, en 2018, j’ai vraiment vécu de belles aventures, tellement que j’ai peur d’oublier de vous en citer (et que je suis sûre d’oublier de vous en citer) entre les collaborations, les partenariats, le live Facebook avec Folco Chevallier (que j’ai réussi à réaliser grâce à l’assistance technique d’un de mes fils 🙂 ), et même la participation à des ouvrages de Pierrick Bourgault ou du blog Inclassable. Je crois qu’après ce que je viens de vous raconter, je n’ai pas envie de vous faire dans ce texte de top des articles de 2018, mais je préfère vous laisser revivre ces moments dans un diaporama. Qui vous permettra de voir que j’ai également quand même eu la chance de pouvoir faire pendant cette année encore de très beaux voyages, en France, Suisse, Autriche, Allemagne (Bavière, sur le chemin de l’Autriche), Espagne, et la beauté du monde, c’est aussi quelque chose qui permet de garder ou retrouver le goût de vivre (même si je ne vais pas vous mentir, certains jours, il n’a pas été si facile de voyager alors que mon état se prêtait plutôt à rester au lit, mais c’est incroyable d’avoir pu voir autant de choses tout en étant malade). Je ferai un bilan plus « statistique » pour le blog dans une deuxième partie et un autre article.

Un très grand merci à tous les lecteurs qui sont passés sur ce blog en 2018, à tous les partenaires qui m’ont confiance, à ceux qui se sont montré patients quand j’ai dû attendre d’aller un peu mieux pour tenir mes engagements, aux amis blogueurs avec qui j’ai passé de très bons moments et parfois collaboré. Vous faites partie des meilleurs souvenirs de cette année, qui comme vous pouvez le voir, en comptent pas mal qui ne sont pas très bons…

J’espère que l’année 2019 sera beaucoup plus clémente (et reposante !) dans ma vie personnelle mais tout aussi sympa côté blogging ! Et je vous souhaite une très belle année à tous, pleine de bonheur, succès et santé ! Et j’espère aussi que la Plume d’Isandre participera un peu à vous rendre cette année encore plus belle. C’est mon souhait 🙂 !

Vous pouvez trouver la liste de tous les blogueurs ayant participé au thème de l’Envers du Décor de janvier  sur le blog l’univers de Morgane

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

Publicités

15 commentaires sur “Mon bilan perso de l’année 2018

Ajouter un commentaire

    1. Merci, tes mots me touchent beaucoup. Disons que pour l’humilité, j’ai reçu quelques leçons aussi, déjà de la maladie et de l’écriture, deux maîtresses dans ce domaine…en tous cas, je suis heureuse que ce que je partage puisse vous parler. Et lorsque je suis encore plus heureuse – et honorée -, c’est lorsque cela peut inspirer.

      Aimé par 1 personne

    1. Oh je te remercie beaucoup, savoir que l’on prie pour moi me soutient énormément ! Et merci pour ta fidélité en tant que lectrice du blog. J’espère que les articles continueront à te plaire autant !

      J'aime

  1. Oh je ne savais pas, je savais que tu avais été malade mais pas à ce point. J’en suis réellement désolé et espère de tout cœur que cette année 2019 sera bien meilleure pour toi ! Continue à faire les choses que tu aimes, à garder une attitude positive même si je me doute bien que cela ne doit pas être facile chaque jour.
    Bonne année en tout cas à toi et en te souhaitant le meilleur pour 2019 !

    J'aime

    1. Merci beaucoup 🙂 ! Oui, c’est une des raisons pour lesquelles j’ai expliqué dans cet article, certains étaient au courant, d’autre savaient pas exactement,…les choses sont mises à plat comme ça, et ce n’était surtout pas pour me faire plaindre, mais je ne suis pas quelqu’un qui aime faire semblant. Et oui, pour les choses que j’aime, je me bats au maximum pour y arriver (et c’est là que tu es contente d’aimer lire et écrire plutôt que d’aimer aller faire du canyoning 😛 ou du saut en parachute…)après forcément quand on est malade, certaines choses font moins envie…mais on peut aussi découvrir de nouveaux intérêts…c’est comme ça qu’il y a 3 ans je me suis mise au coloriage pour adultes quand j’étais sous chimio et pouvais pas faire grand chose d’autre (du coup mon oncologue en propose maintenant dans sa salle d’attente à ses autres patients :-), avec le matériel pour colorier, ainsi qu’un livre-cahier sur l’art thérapie…ça, ça me fait très plaisir !). Pour rester positive, ce n’est pas facile tous les jours non plus, et certains traitements n’aident pas à le rester, mais heureusement j’ai un mari qui m’aide à le redevenir. En tous cas, sur le blog, j’ai bien l’intention de l’être au maximum ! Et c’est sûr que bloguer m’aide à le rester un peu plus.

      Aimé par 1 personne

  2. Hello. Je crois bien que c’est la 1ère fois que je passe sur ton blog et ton article m’a énormément touché ! Tu as du passé et tu dois passer encore des moments difficiles mais j’ai l’impression que tu es bien entourée avec ta famille. J’espère que cette nouvelle année te t’apportera de meilleures choses et te permettra de continuer à faire ce que tu aimes. Bisous

    J'aime

    1. Oui, j’ai de la chance d’être très bien entourée et soutenue par ma famille et mes amis. Merci beaucoup pour tes voeux ! Effectivement, pour un premier passage sur le blog, c’est peut être un peu fort, j’espère que tu iras te balader sur quelques articles plus légers !

      J'aime

  3. Je savais que tu avais une santé fragile, mais je n’avais pas pris toute la mesure de la situation. Je te trouve très courageuse et suis contente que tu trouves autant de bienveillance autour de toi.
    Je t’envoie, même si ce n’est que virtuellement, une grosse pensée et espère de tout mon cœur que cette nouvelle année sera plus clémente avec toi.

    J'aime

Répondre à annafaitsonblog Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :