Questions de lecteurs: Embrasements, Guy Morant

C’est Embrasements, de Guy Morant, auteur auto-édité qui est le sujet de cette nouvelle chronique où je réponds à vos questions sur un livre. N’hésitez pas à en poser d’autres dans les commentaires. Cet ouvrage m’a été envoyé par l’auteur pour que je puisse vous en faire un retour.

Est-ce que la couverture m’inspire ? Est-ce qu’elle correspond au livre ?

La couverture correspond complètement, et très précisément, à une des scènes clés du livre et au titre. Je la trouve parfaite pour un polar, et impressionnante avec ses flammes et ses couleurs rougeoyantes. Elle a été réalisée par Matthieu Biasotto, qui avait aussi créé celle d’Effondrements . le premier volet des enquêtes menées par le personnage d’ Alaric Autier. Pour en savoir plus sur le travail de conception de ces couvertures, vous pouvez lire l’interview de Matthieu Biasotto sur le blog de Guy Morant

Dans quel univers le livre m’a t’il transportée ? Est-ce que c’est un univers qui me plaît ?

On retrouve le chef de groupe à la crim’ de Versailles Alaric Autier et son équipe. On les suit à la fois sur le terrain et dans les conflits de hiérarchie. Et parfois dans leur vie privée. Avec les enquêtes sur le terrain, on est également emmené dans différents univers, et si dans Effondrements, on découvrait le milieu survivaliste, cette fois il va être beaucoup question de l’Urbex, exploration urbaine qui consiste à visiter des lieux abandonnés. J’avais déjà visionné quelques vidéos de personnes visitant des châteaux abandonnés sur Youtube, par exemple, et je sais que les éditions Jonglez, que je chronique régulièrement, ont des publications sur ces endroits, comme celle-ci ,mais là, ça donne un peu moins envie de s’y aventurer… C’est un polar et certaines scènes sont très dures, l’ambiance est plutôt noire, donc difficile de dire que c’est un univers qui « plaît ». Mais il est certainement présenté d’une manière très réaliste, et ce qui me plaît, c’est la précision de l’auteur, le fait qu’il se renseigne auprès de policiers, de pompiers pour être juste jusque dans les détails techniques. C’est ce qui m’avait donné envie de chroniquer ces romans au départ.

Est-ce que l’intrigue est prenante ?

Complètement. Et dès les premières pages du livre, l’auteur nous emmène non pas sur un lieu de crime, mais sur deux ! Le personnage principal, Alaric Autier, qui doit se rendre à l’endroit où un cadavre a été retrouvé pour diriger son équipe, se retrouve sur une autre scène de crime en chemin. Evidemment, une des questions que l’on se pose tout le long de l’ouvrage, c’est: quel peut bien être le lien entre ces deux crimes..et .s’il y en a un ? D’autre part, il n’y pas qu’une de ces scènes de crime qui part en flammes, c’est aussi le cas de la vie privée de l’enquêteur, tandis que sa hiérarchie tient également à l’incendier et à le réduire en cendres.

Est-ce que je me suis identifiée aux personnages ? Sont-ils attachants ?

En ce qui concerne les enquêteurs, oui, on s’attache complètement à ces personnages, et en premier lieu à Alaric Autier. Mais les membres de son équipe sont bien décrits également et on a vite l’impression de les connaître. Pour les autres personnages, ils sont surtout particulièrement odieux et/ou effrayants.

Ai-je été surprise ?

Oui 🙂 Mais là je ne vous en dis pas plus.

Est-ce que j’ai appris quelque chose ?

Euh …comment enflammer un entrepôt…des choses sur le harcèlement hiérarchique, puisque les exactions décrites sont inspirées de fait réels. Qu’il ne faut pas aller dans des lieux abandonnés en compagnie de n’importe qui, même si ça a l’air très cool…

Est-ce que c’est la suite d’un auteur que j’ai déjà aimé lire ?

Oui, tout à fait, j’avais donc déjà lu et chroniqué Effondrements Cela m’a d’ailleurs donné envie de le relire. Les deux ouvrages peuvent se lire à la suite ou indépendamment, il n’est pas nécessaire d’avoir lu Effondrements pour lire Embrasements. Et cela me donne très envie de continuer à découvrir la suite des aventures d’Alaric Autier, je suis accrochée.

Est-ce que c’est une lecture que je peux partager avec mes enfants, famille, amis ? A qui est-ce que ce livre peut plaire ?

Aux amateurs de polar, romans policiers, films policiers, séries policières, thrillers, séries noires. Pour les enfants, bien sûr que non.

Est-ce que le style d’écriture m’a plu ?

Oui, on sent que Guy Morant a le souci de la précision, et j’aime le fait que ses ouvrages soient des métaphores filées du titre, un vrai travail d’orfèvre. En même temps, c’est un style très visuel, on a l’impression de regarder une série policière. C’était déjà l’effet que m’avait fait Effondrements.

Où lire cet ouvrage ? Dans quel cadre ?

Si vous avez le coeur bien accroché, vous irez le lire dans un lieu abandonné (dites-moi combien de temps vous y restez…), sinon bien sécurité dans votre salon ou votre chambre, ça sera beaucoup plus rassurant.

Lire quelques lignes ? Un extrait ? Passages marquants ?

« Alaric arriva le premier dans la salle d’autopsie, avec une demie-heure d’avance. Garches ne se trouvait qu’à 20 minutes de Meudon. La salle n’était pas encore ouverte, et il savait que les médecins respectaient rarement les horaires. Les agents d’amphithéâtre, en revanche, faisaient preuve d’une ponctualité irréprochable, poussant les chariots et installant les corps sur les tables d’autopsie. »

Un autre extrait sur le site de l’auteur

Crédit Photo Image à la une: la Plume d’Isandre

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :