FAQ Blogging: vos questions au sujet de la Plume d’Isandre

Au cours de l’été, les personnes que je revoyais m’ont souvent interrogée sur mon blog, j’en ai donc profité pour faire un FAQ, voilà les questions que l’on m’a posées et des réponses (un peu plus détaillées que je ne peux le faire à l’oral). J’ai aussi complété par des questions que l’on m’avait posées sur ma page Facebook, suite à ma demande. Vous pouvez bien entendu en ajouter d’autres encore dans les commentaires.

Combien de visiteurs as-tu sur ton blog ?

Actuellement, un petit peu plus de 1000 par mois. Pour plus de précisions, vous pouvez aller voir les bilans que je fais régulièrement.

Quel sont les pays d’où viennent les visiteurs de ton blog ?

Comme une partie du lectorat est constitué d’expatriés, il y a beaucoup de pays cités dans les statistiques, trop pour que je puisse tous les citer. En 2019, les pays principaux sont:

  1. La France
  2. Le Canada
  3. La Belgique
  4. Les Etats-Unis
  5. La Suisse
  6. L’Autriche
  7. Le Maroc
  8. La Finlande
  9. L’Algérie
  10. L’Espagne

L’Autriche était un peu plus haut dans le classement lorsque j’y vivais, ce qui semble logique. Je n’ai aucune idée de pourquoi la Finlande se classe dans le top 10 ! Je m’attendais aussi à ce que la Suisse se place un peu plus haut dans le classement, vu que j’en parle régulièrement.

Est-ce qu’ils sont venus tout seuls ou tu as fait de la pub ?

Je ne sais pas trop comment les gens sont venus au départ sur le blog, mais j’ai aussi travaillé la communication autour du blog, à vrai dire, c’est une partie que j’ai trouvé très intéressante à explorer aussi. J’ai créé une page Facebook , un compte Instagram je partage mes articles sur des groupes Facebook. J’utilise aussi Twitter  et Pinterest , mais je suis un peu moins à l’aise sur ces deux réseaux. J’ai aussi répondu à des interviews sur différents blogs, vous pouvez trouver leur liste sur cette page

Hors réseaux sociaux et Internet, J’ai distribué aussi des cartes de visite avec l’adresse du blog (il faudrait que j’en fasse refaire, mon stock a malheureusement disparu lors de mon déménagement de Vienne :-/ , ce que je regrette beaucoup …ou peut-être des marque-pages, j’y réfléchis..). Je ne sais pas du tout si c’est efficace et si les personnes vont visiter le blog ensuite, mais cela donne l’occasion d’en discuter. D’autre part, c’est plus pratique, parce qu’Isandre, ça surprend toujours beaucoup et personne n’est sûr de la manière de l’orthographier, donc lorsque je cite juste le nom à voix haute, je ne suis pas certaine que les personnes arrivent à la retrouver ensuite. J’utilise aussi mes quelques connaissances en SEO pour que le blog soit bien reconnu par les moteurs de recherche. Même si elles sont limitées, ça porte des fruits.

Enfin, lorsque les articles de la Plume d’Isandre sont partagés, notamment à l’occasion de partenariats ou d’articles invités, cela permet aussi de faire connaître le blog à un cercle plus grand. Bien entendu, les lecteurs peuvent partager les articles aussi pour les faire connaître.

Et les gens viennent plutôt à partir de quels réseaux sur le blog ?

  1. Moteurs de recherche
  2. Facebook
  3. WordPress

(statistiques actuelles calculées depuis le lancement du blog)

Depuis combien de temps tu blogues ?

J’ai créé la Plume d’Isandre en décembre 2015. Cependant, j’avais tenu un autre blog quelques années avant, Sandrine, Isandre et les mots, que j’ai fermé avant que les blogs ne prennent autant d’essor….je l ‘ai un peu regretté. C’était un blog entièrement littéraire.

Pourquoi le nom la Plume d’Isandre ?

Isandre est un pseudo que j’utilise depuis bien avant le blog, et qui m’a toujours porté chance. Et je dirais que, même s’il a le côté peu pratique d’être trop original pour que les gens connaissent son orthographe, il m’a encore une fois porté bonheur sur le blog. C’est l’anagramme de mon vrai prénom, à une lettre près. Au départ, je ne voulais surtout pas mettre la plume de…, je trouvais ça trop convenu, et puis finalement si, cela s’est un peu imposé. Isandre est mon nom de plume, et puis la plume ça représente à la fois celle avec laquelle on écrit, la partie littéraire du blog, ma propre écriture aussi, et celle des oiseaux qui s’envolent, ou encore celle sur lequel le vent souffle pour l’envoyer se promener, la partie voyages et balades du blog. J’ai beaucoup aimé l’enquête étymologique que le blog Le détective des mots a récemment fait à son sujet, et le sens qui s’en est dégagé. Vous pouvez la découvrir dans cet article

De quoi tu parles sur ton blog ?

De livres, de balades, de voyages, de de découvertes, et de blogging lui-même.

Combien de temps tu passes à bloguer ? Combien d’heures ?

Je n’en ai aucune idée. C’est un peu comme quand on me demande combien de temps passes-tu à lire ? Quand on aime, on ne compte pas 😉 ! Je peux y passer des heures certains jours, et puis d’autres je ne m’en occupe pas du tout, grâce à la programmation des articles. Et en plus de l’écriture du blog lui-même, il y a la communication à faire autour, l’entretien des réseaux sociaux…C’est assez souple, j’arrive à choisir de ne bloguer que quand j’ai un peu de tranquillité ou que je me sens assez en forme. En revanche, je m’en occupe régulièrement, et si je n’ai pas un moment pour m’occuper de mon blog pendant la semaine, ça me manque. Pour la partage sur les réseaux sociaux, j’avais regardé une fois, et ça me prend un peu plus d’1h (mais j’en profite aussi pour faire un tour sur d’autres blogs). Ce qui me demande le plus de temps, c’est certainement les chroniques, car il faut compter le temps de lecture, je ne peux pas les écrire sur un coup de tête. Ecrire un article avec pas mal de photos, même s’il y a souvent peu de textes me demande aussi d’avoir une plage de temps assez longue, le temps d’aller sélectionner les photos, les retoucher si besoin, les charger sur le blog. Pour Promenade dans les 12 mois de notre année 2017 , je me souviens y avoir passé toute une journée du matin au soir. D’autres articles s’écrivent très vite comme Mon blog je t’aime ou Body Scan Mais la plupart du temps, j’écris mes articles en plusieurs fois, comme par exemple pour celui-ci, je n’ai pas répondu à toutes les questions le même jour. Et après avoir écrit un article, je rajoute les liens manquants, puis je relis une dernière fois avant de le programmer. Yasmine de Ma vie, mes humeurs m’a dit récemment que je ne m’arrêtais jamais…elle n’a pas tort ! Quand je n’écris pas, je prends des photos, je lis des livres pour les chroniquer, je réfléchis à des sujets d’articles…

Est-ce que tu gagnes de l’argent avec ton blog ?

Actuellement non. J’ai essayé de tester l’affiliation Amazon, mais ça n’a rien donné (vraiment zéro 🙂 !). Je dirais plutôt qu’il me permet de vivre de belles expériences, et bien sûr il m’arrive de recevoir des livres, objets, formations, etc…à tester pour vous en parler. ça améliore plutôt mon quotidien, donc, mais ça ne paye pas le casse-croûte ! Si je pouvais vivre de mon blog, je ne dirais pas non, mais je ne cherche pas vraiment non plus. Je n’ai pas la santé pour me lancer là-dedans, et je crois aussi que cela en changerait l’esprit. Du côté frais, j’ai les suivants: je paye l’abonnement minimum à WordPress pour avoir un nom de domaine (auparavant, l’abonnement minimum permettait aussi que vous ne voyiez pas les publicités mises par WordPress mais lors du dernier renouvellement de mon abonnement, cela a l’air d’avoir changé…), et éventuellement si je réinvestis dans des cartes de visite ou marque pages. Mais aucune de ces deux options n’est obligatoire, je pourrais bloguer sans cela, WordPress permet aussi une utilisation sans abonnement payant.

Comment est-ce que tu choisis les livres que tu chroniques ?

La plupart du temps, on me les propose. De temps en temps, je fais une demande à un éditeur ou un auteur avec lequel je suis en contact, ou qui publie une demande pour rechercher des blogueurs. Cela a commencé grâce à des connaissances que j’avais faites avant de lancer le blog, une attachée de presse qui s’occupait des éditions de l’Homme et qui maintenant est en lien avec les éditions Un monde différent, et l’auteur Pierrick Bourgault, qui m’a ensuite mis en relation avec les éditions Jonglez.  J’ai également fait la connaissance de l’éditrice des éditions Bernest peu après le lancement du blog.

J’ai aussi parfois répondu à des auteurs qui cherchaient des chroniques sur le groupe avis, chroniques ou bêta-lecture Ensuite, des auteurs auto-édités ou des éditeurs m’ont contactée spontanément (les éditions Eyrolles , Audible Les éditions Marivole,… ). La plupart du temps, si je ne connais pas déjà l’auteur, je demande à lire un extrait pour être sûre que le style est correct et qu’il peut me plaire. Comme pour les chroniquer, je lis bien sûr les livres en entier, j’en choisis que j’ai envie de lire, et je regarde aussi quel peut être leur intérêt pour le blog. Je préfère aussi que mes chroniques soient positives et mettent des auteurs en avant, d’où ma sélection préalable, mais bien sûr, il m’arrive de moins aimer un livre que je ne le pensais également. Je chronique rarement sur le blog des livres que j’ai achetés par moi-même en revanche, parce que je n’ai pas le temps de le faire en plus de ceux que l’on m’a proposés pour des articles (et déjà pour ceux-là, des fois, je suis obligée d’en refuser pour me remettre à jour). Mais quand j’ai le temps, je les note dans le Journal de lecture

Quel est l’article que tu as préféré écrire ?

Je ne sais pas du tout, c’est très dur de choisir ! J’écris quasiment toujours ce que j’ai envie d’écrire (même pour les partenariats, je les sélectionne en amont), et je suis souvent contente quand j’ai une idée d’articles et impatiente de savoir s’il va aussi plaire aux lecteurs (mais si j’ai vraiment envie d’écrire un article dont je pense qu’il fera peu d’audience, je le fais quand même…). Ce que j’aime vraiment, c’est de pouvoir écrire des articles très variés, et pouvoir tester différentes idées. J’aime aussi beaucoup les articles collaboratifs , et ceux que l’on ne pourrait pas réaliser ailleurs que sur un blog. C’est vraiment différent aussi d’écrire un article qui sera très rédigé, un autre où il y aura surtout des photos ou une interview où je devrais surtout réfléchir aux questions à poser. Ce qui me réjouit le plus, c’est lorsque j’ai l’impression d’avoir trouvé une idée un peu originale. En revanche, je sais ce que j’aime le moins écrire: des articles pour dire que je n’ai pas aimé quelque chose, ou des coups de gueule. Et je suis toujours assez nerveuse quand je parle de ma vie privée. En y réfléchissant, j’ai beaucoup aimé me remémorer toutes les belles rencontres que j’ai faites grâce au blog

Est ce que c’est ce que tu avais imaginé?

Absolument pas ! Je ne m’attendais vraiment pas à ce que le blog ait un tel succès, prenne autant d’ampleur, ni ait autant d’impact positif dans ma vie. Je ne m’attendais pas non plus à ce que ce soit aussi interactif, à ce que je noue autant de contacts avec des blogueurs, auteurs, lecteurs, et à me faire autant d’amis blogueurs. Ni à me sentir aussi bien dans ma peau de « blogueuse ». Je n’avais certainement pas imaginé pouvoir nouer autant de partenariats. Je croyais aussi avoir affaire à plus de critiques négatives. Bref, ce ne sont finalement que des bonnes surprises.

Est ce que tout le monde peut le faire?

Tout le monde peut lancer un blog à condition d’avoir un ordinateur, une connexion Internet et de savoir écrire. L’accès de base à WordPress à gratuit, les abonnements payants sont si on souhaite avoir des options en plus. (Personnellement, j’ai commencé avec la version gratuite et je n’ai pris l’abonnement pour le nom de domaine qu’une fois que j’ai été sûre que cela fonctionnait bien). Ensuite, je pense qu’il faut aimer écrire et s’intéresser à Internet et aux réseaux sociaux. Si tout cela donne des boutons, je pense qu’il vaut mieux trouver une autre activité ! Pour terminer, un ingrédient essentiel pour bloguer, c’est la persévérance, donc il faut posséder cette qualité ou être prêt à essayer de l’exercer et de la renforcer…Il faut bien sûr aussi avoir un peu d’imagination pour trouver le sujet des articles. Mais il y a des blogs sur tout un tas de sujets, alors je pense que tout le monde peut trouver un sujet qu’il a particulièrement envie de partager.

Crédit photos: Pixabay.com

6 commentaires sur “FAQ Blogging: vos questions au sujet de la Plume d’Isandre

Ajouter un commentaire

  1. Oh! 1000 visiteurs! Je fais pas mal tout ce que tu fais comme pub, je vais prendre mon mal en patience, car je vois que tu blogues depuis pas mal plus longtemps que moi. Bisousxxx

    J'aime

      1. Environ un an Isandre. Mais je dirais que j’en fait davantage la promotion depuis 6 mois et en plus, je ne connaissais rien au SEO avant ça. Les robots me visitent maintenant à tous les jours! 😉

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :