Vous avez dit atelier d’écriture ?, article invité par Pierre Thiry, réflexions et jeu d’écriture

Vous avez souvent croisé Pierre Thiry sur le blog, pour les chroniques sur ses ouvrages ou le jeu de l’interview sur le thème « que sont-ils devenus ? ». C’est toujours un plaisir de collaborer avec cet auteur passionné, dynamique et toujours agréable, mais cette fois, il endosse une autre de ses casquette, celui d’animateur d’atelier d’écriture pour nous proposer une réflexion sur le sujet, assorti d’un jeu d’écriture en fin d’article.

Si vous réalisez le jeu d’écriture proposé par Pierre Thiry, n’hésitez pas à nous partager vos réalisations en commentaire !

Vous pouvez retrouver tous les articles qui le concernent sur la Plume d’Isandre à cette adresse et le site de Pierre Thiry ici

Vous avez dit atelier d’écriture ? par Pierre Thiry

À l’invitation de Sandrine, adminstratrice du blog la Plume Isandre, je vous livre en quelques lignes, des réflexions sur la façon dont j’envisage l’Atelier d’écriture. J’en anime depuis près d’une dizaine d’années, dans ma région, à Rouen et ses alentours, mais aussi ailleurs, en région parisienne ou même plus loin…

Les réflexions que je vous livre ont d’abord été élaborées à l’occasion d’un atelier d’écriture que j’ai proposé à Toulouse en Novembre 2019 en résonance à l’oeuvre d’Antoine de Saint-Exupéry, l’auteur du Petit-Prince. Pendant la période de confinement sanitaire à laquelle les autorités nous ont invités, il m’est apparau d’autant plus intéressant de de reprendre ces réflexions que , contraint pas lres circonstances, je lance une nouvelle animation d’ateliers d’écriture, une animation sans « lieu », une animation d’atelier d’écriture en ligne

Dans atelier d’écriture, il y a écriture , bien sûr.

Mais en atelier on n’en parle guère d’écriture, on la pratique surtout, on en explore avec enthousiasme les merveilleux territoires, on la bricole car, dans atelier d’écriture, il y a surtout « atelier ».

C’est ce dernier mot qui offre à cette rencontre irremplaçable toute sa riche prolifération de textes, nés d’un instant, de quelques minutes, de quelques heures… Quand on songe au vocable « Atelier » bien des images s’offrent à l’esprit, des souvenirs, des impressions… Un calembour : « À te lier »… Car en effet bien des liens amitiés naissent en atelier d’écriture, bien des sympathies traversent nos lectures, nos écoutes, nos partages. L’atelier est le lieu d’un incessant bricolage suivi d’un chaleureux bavardage. C’est un lieu en forme de parenthèse au milieu de la houle du quotidien.

C’est à la fois le lieu de l’artisan et de l’artiste, le lieu de celui qui rêve et imagine ; le lieu de celui qui se souvient et raconte ; le lieu de celui qui se laisse entraîner par la danse du stylo. C’est ton lieu, celui d’une table qui te rend intensément présent à ton écriture, intensément présent à celles et ceux à qui tu l’adresses. Avec l’atelier l’image du peintre jaillit naturellement, par exemple celle évoquée par Antoine de Saint-Exupéry :

« Cézanne immobile et muet, en face de son ébauche, est d’une présence inestimable. Il n’est jamais plus homme que lorsqu’il se tait, éprouve et juge. Alors sa toile lui devient plus vaste que la mer. »

Dans l’atelier d’écriture, ce sont nos pages qui se font plus vastes que la mer et plus espiègles que l’amer… L’écriture à laquelle j’invite est une invitation à tous les voyages, à toutes les expériences d’écriture, à tous les jeux d’écriture, à tous les sourires, à tous les rires, à tous les émerveillements. J’aime qu’un atelier soit la rencontre de plusieurs envies d’écrire, une rencontre de projets d’écriture différents les uns des autres et joyeux d’être partagés, le temps d’une rencontre autour d’une table d’hôte où chacun.e.s d’entre nous invite autrui à écouter une parole née de la rencontre d’une feuille blanche et d’un stylo (pas forcément noir, on a le droit d’écrire de toutes les couleurs en ateliers d’écriture).

J’ai cité le nom d’Antoine de Saint Exupéry, car j’ai animé en début d’année un atelier placé sous la lumière de l’auteur du « Petit Prince ». Antoine de Saint-Exupéry m’intéresse car il est à la fois l’auteur du « Petit prince » : un conte pour enfants explorant les riches ressources de l’imaginaire. Mais aussi de « Vol de nuit », de « Terre des hommes », de « Pilote de guerre » des oeuvres évoquant la vie réelle de leur auteur. Chez Saint-Exupéry, vie réelle, imagination, écriture se nouent dans un noeud fécond, propre à faire proliférer de nouveaux textes.

Sans l’avoir prévu, j’ai retrouvé chez Saint-Exupéry quelque chose de l’état d’esprit que je m’efforce de créer au sein des ateliers d’écriture que j’anime.

J’invite à écrire, écrire, écrire encore et encore, en s’appuyant sur les riches ressources de l’imagination, celle-ci parvient à naître de l’entrechoquement imprévu des mots, autant que de leur organisation patiente et structurée. Un des enjeux de l’atelier d’écriture se situe au croisement de ces deux étonnements, de ces deux tâtonnements.

Pour participer à ce groupe il n’est pas indispensable d’avoir lu Antoine de Saint Exupéry. Aucun prérequis particulier n’est exigé, à part l’envie d’écrire et le désir de partager un temps d’écriture le temps d’une rencontre. Je souhaite que toutes les envies d’écrire puisse se rencontrer à cette occasion. Si l’oeuvre d’Antoine de Saint-Exupéry sera présente, elle le sera à la manière d’une lampe qui par instant nous permettra de voir surgir des reliefs inattendus dans nos pratiques d’écriture.

Le programme de cet atelier est conçu pour permettre à chacun d’avoir une approche singulière et renouvelée de sa propre écriture. Les temps d’écriture et d’écoute se succèderont. Ecouter, entendre, exprimer par sa propre parole ce qui nous touche ou nous émerveille dans le texte d’autrui est une part importante de l’activité créative, imaginative qui peut jaillir de l’écriture.

Chacun écrit pour être lu et entendu. Les instants durant lesquels chacun reçoit les retours des autres sont fondamentaux dans la reconstruction de la confiance en soi et en autrui.

L’atelier d’écriture (surtout lorsqu’il ne fait l’objet que d’une séance isolée) est une étape d’écriture. Les textes produits auront pour chacun des participants une importance singulière qui pourra prendre des formes différentes et personnelles selon les projets et parcours de chacun des participants. Ils se rencontreront dans un moment d’écriture où les processus créatifs seront issus d’une proposition d’écriture unique. Ils auront l’importance d’une découverte qui bien souvent peut amener à défricher d’autres pistes ouvertes en direction d’horizons multiples. Ils peuvent jouer le rôle de la confirmation d’un chemin déjà entamé qui peut mériter d’être approfondi.

L’atelier d’écriture est une porte ouverte vers la multiplicité des paroles, la diversité des interprétations, sur l’importance de ce que les langues, les discours et les paroles peuvent apporter dans le développement personnel de chacun. Pratiqué sur papier autour d’une table, en groupe, il met l’accent sur ce que l’écriture a de concret. L’atelier se réfère à l’artisanat et au métier. La pratique d’écriture sur papier met en jeu un nombre important de processus physique et cognitifs. L’écriture autour d’une table permet de prendre conscience que la rencontre est d’abord conversation et échange de paroles : pratique de langage. Ecouter la parole de l’autre, pouvoir faire entendre la sienne, vivre des instants d’écriture et de lecture pour faire naître de nouveaux textes qui seront peut-être de nouveaux chemins ouverts dans une friche d’interrogations…

À la fin de ces réflexions vous me demanderez peut-être, oui mais comment apprend-t-on à écrire ? Je vous renvoie la question, et vous comment faites-vous pour écrire ? La réponse à cette question n’appartient évidemment qu’à vous et c’est parce-que nous avons tous des écritures singulière que j’aime animer des ateliers d’écriture.

Avez-vous encore besoin d’être convaincu ?

Pour explorer cette question d’écriture, je vous invite bien évidemment à rejoindre mes ateliers d’écriture. Mais si vous êtes timide et que vous souhaitez garder votre travail d’écriture pour vous, je vous transmets un petit jeu que je n’ai pas inventé mais que je pratique souvent en ateliers d’écriture:

– Ouvrez deux livres que vous n’avez pas lus, au hasard. Recopiez une ligne au hasard dans chacun de ces deux livres. En un quart d’heure, essayez d’écrire un texte en commençant par la première phrase copiées et en finissant par la deuxième. Et pour respecter absolument l’originalité de votre texte, vous pourrez ensuite supprimer les deux phrases qui ne sont pas de vous.

Bonne écriture ! Et j’espère à bientôt !

Un commentaire sur “Vous avez dit atelier d’écriture ?, article invité par Pierre Thiry, réflexions et jeu d’écriture

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :