Chronique en questions: Parenthèse Nomade, Carine et Nicolas Poirier

Au début du confinement, Carine Poirier m’a offert son livre pour me soutenir le moral. Il s’agit d’un cadeau, qui m’a fait très plaisir, et a complètement rempli son objectif. Je n’étais donc pas tenue d’en faire une chronique, mais j’avais envie de vous en parler. Vous pouvez aussi retrouver Carine Poirier sur le blog La lavoyageothèque où vous trouverez plus d’informations sur la préparation d’un voyage en van, entre autres.

Est-ce que la couverture m’inspire ? Est-ce qu’elle correspond au livre ?

La couverture correspond au livre puisque l’on y voit le camping car, il est dans un paysage qui évoque l’évasion et le voyage. Elle me fait rêver et m’interroger sur ce que l’on va me raconter.

5 mots pour décrire ce livre ?

Voyage, van/camping-car (au choix), famille, autobiographie, Amériques (volontairement au pluriel)

Dans quel univers le livre m’a t’il transportée ? Est-ce que c’est un univers qui me plaît ? Ai-je été surprise ?

On part dans ce livre en compagnie d’une famille qui va parcourir l’Amérique, du Canada au Mexique, en camping car. On suit la famille, les parents, Carine et Nicolas, et leurs deux enfants, Clément et Nathan, deux garçons de douze et huit ans, du début du projet jusqu’à la fin de leur voyage, à travers leur vie dans le van, et leurs découvertes des endroits qu’ils traversent. Il s’agit d’un récit autobiographique.

Est-ce que l’intrigue est prenante ?

J’ai vraiment eu plaisir à découvrir chaque lieu où le camping car s’est arrêté, avec les galères, les belles rencontres et les surprises. On croise aussi quelques animaux, surtout marins, un émerveillement et de belles surprises pour la famille comme pour le lecteur. Je dirais que le récit apporte une bouffée d’air frais.

Est-ce que je me suis identifiée aux personnages ? Sont-ils attachants ?

Les personnages sont des personnes réelles puisque l’on suit Nicolas et Carine Poirier ainsi que leurs deux enfants à travers leur périple en van du Canada au Mexique. Le récit est écrit alternativement par les deux époux. On a vraiment l’impression d’écouter deux amis sympathiques, passionnés et enthousiastes nous raconter leur voyage, avec ses bons et ses mauvais côtés. C’est aussi drôle parfois de lire les passages de l’un sur l’autre.

Personnellement, cela ne me conviendrait pas de passer d’un lieu à un autre aussi rapidement, j’aime avoir le temps de m’imprégner d’un endroit et des personnes qui y vivent, et pouvoir rester au moins quelques jours, mais j’ai trouvé très intéressant de découvrir une autre manière de voyager et un autre type de voyageurs. Ce que j’ai bien reconnu, c’est les rencontres que l’on fait au cours du voyage, les amitiés qui se nouent dans de beaux moments passés, avec des personnes que l’on ne reverra peut-être jamais parfois. J’ai retrouvé l’ambiance qu’il peut y avoir dans des rencontres entre voyageurs ou expatriés. Enfin c’est aussi un récit de famille et c’est très intéressant de voir comment cette famille s’est adaptée à la vie dans le petit espace qu’est un camping car, pendant 1 an.

Est-ce que c’est la suite d’un auteur que j’ai déjà aimé lire ?

C’est le premier livre que j’ai lu de Carine et Nicolas Poirier.

Est-ce que ce livre m’a aidée à grandir ?

Il m’a beaucoup aidée à supporter le confinement. C’était vraiment une lecture idéale pour continuer à voyager de chez soi !

Est-ce que j’ai appris quelque chose ?

Oui, on apprend beaucoup de choses sur chacun des pays et des lieux que la famille visite, au Canada, aux USA ou au Mexique. Cela m’a donné très envie de découvrir certains endroits, Yellowstone par exemple m’a fait rêver, et les rencontres avec les animaux marins aussi. Mais tous les endroits décrits étaient très intéressants. Je ne connais des endroits dépeints »que » New York et Washington. New York est passé un peu vite, mais ce n’est pas l’ambiance citadine qui attirait le plus cette famille, et j’ai bien reconnu Washington.

Quelles émotions ai-je ressenti ? Est-ce que j’ai passé un bon moment ?

Comme j’ai lu ce livre pendant le confinement, cela m’a permis d’avoir l’impression de continuer à voyager en compagnie de cette famille, une très belle évasion. J’ai beaucoup aimé découvrir les différents endroits qu’ils ont parcourus, les descriptions font que l’on s’y croit vraiment. Cela m’a fait vraiment du bien. Je remercie beaucoup Carine dont c’était le but lorsqu’elle me l’a envoyé.

Est-ce que c’est une lecture que je peux partager avec mes enfants, famille, amis ? A qui est-ce que ce livre peut plaire ?

Oui, le livre peut être lu par tous. Cela peut plaire aux voyageurs, à ceux qui ont un projet de partir en voyage en van – cela leur permettra de vérifier certains points pour éviter des mésaventures – ou en Amérique, à ceux qui s’intéressent à ce continent. Et même si l’on n’a pas pour projet de voyager, cela peut être lu par ceux qui souhaitent se dépayser en lisant. Peut-être que les lecteurs canadiens seront aussi intéressés par cette description de leur pays et des pays plus ou moins voisins.

Est-ce que le style d’écriture m’a plu ?

Oui, c’est très vivant, on a vraiment l’impression d’écouter des amis passionnés et enthousiastes nous raconter leur voyage.

Où lire cet ouvrage ? Dans quel cadre ?

J’espère que ce ne sera pas pour un autre confinement. ! (Mais si malheureusement nous en connaissons un autre, c’est vraiment un bon livre pour s’évader et se changer les idées positivement). Vous pouvez le lire de votre salon, en voyage en Amérique, en voyage en camping car ou en voyage tout court. J’étais en Suisse quand je l’ai lu, et cela m’a plu d’avoir le contraste entre ces deux pays très différents pendant la lecture.

Lire quelques lignes ? Un extrait ? Passages marquants ?

Vous pouvez demander à lire les premiers chapitres ici sur le blog Parenthèse Nomade , où vous pouvez également commander le livre.

Avez-vous rencontré des passages un peu long ?

Non, en revanche il existe une version audio, et j’ai remarqué en l’écoutant que je découvrais d’autres choses encore qu’à la première lecture.

Roman trop long, trop court ou de la bonne longueur ?

Bonne longueur pour moi.

Ai-je envie de relire ce livre plus tard ?

Oui, j’aimerais bien le relire pendant un voyage cette fois. Et bien sûr, je le prendrai si je me rends un jour à nouveau aux Etats-Unis.

Une musique pour accompagner cette lecture:

On the road again, canned heat

https://m.youtube.com/watch?v=qRKNw477onU

2 commentaires sur “Chronique en questions: Parenthèse Nomade, Carine et Nicolas Poirier

Ajouter un commentaire

  1. Oh merci Sandrine pour cette chronique en questions à laquelle je ne m’attendais pas du tout ! Quel beau cadeau de ta part… Je suis émue par ton article. Ravie de savoir que l’évasion promise par le livre a bien été au rendez-vous. Merci, merci !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :