Octobre Rose: La Fée Créativité par Valoocroft

Croisade vers un avenir plus doux, lorsque j’ai lu ce titre, cela m’a bien sûr énormément parlé, je m’y suis reconnue, cela m’a donné envie de croire que cet avenir m’était aussi possible et dans les textes de Valoocroft, je vois parfois exprimées certaines de mes épreuves, comme je n’oserais pas le faire, de peur d’être trop sombre parfois. Mais c’est une artiste qui n’a pas froid aux yeux et qui vous montre sa réalité de femme aux prises avec le cancer sans fards mais avec énormément de talent que ce soit dans ses textes ou dans ses magnifiques photos en noir et blanc. Et de cette réalité en noir et blanc, une réalité souvent très difficile qu’elle vous défie d’avoir le courage d’accepter à votre tour, elle est capable de vous faire sortir la fleur de la beauté d’un instant. Elle a accepté à mon invitation pour Octobre Rose à venir vous parler de sa créativité au travers du cancer, et je l’en remercie.

Vous pouvez aussi retrouver sa Vénus résiliente sélectionnée par le prix Estée Lauder Pink Ribbon Photo Award à cette adresse https://www.pinkribbonaward.fr/fr/le-concours/les-finalistes-2020
(Valérie Legrand) et voter pour elle si elle vous séduit.  On peut voter chaque jour pour une ou plusieurs photos de ce prix jusqu’au 15 octobre, allez y découvrir de magnifiques photos et des histoires de résilience.

Cet article participe au Rendez-vous des blogueurs sur le thème Octobre Rose

La Fée Créativité, par Valoocroft

Je mène depuis plus de deux ans maintenant une croisade vers un avenir plus doux. J’avance à petit pas debout, couchée et parfois sur les genoux. Je fais le nécessaire pour ne pas me faire envahir par ce fichu cancer. La vie n’est pas toujours rose comme octobre nous l’impose, mais elle n’est pas non plus noire comme certains pourraient nous le faire croire. On me demande souvent comment j’arrive à traverser ces épreuves, à avancer malgré tout vers un avenir plus doux. Avec l’arrivée de mon cancer, une magnifique petite fée s’est invitée, elle s’est trouvée une jolie place dans mon nouvel espace tout cabossé. Avant de la rencontrer, je ne savais même pas qu’elle existait. Je l’avais bien approchée parfois en me baladant dans un musée, en lisant un joli roman, mais je ne faisais alors que l’imaginer, l’envier et souvent la diaboliser. Je croyais au fond de moi que seuls les esprits torturés avaient la chance de communiquer avec cette fée Créativité. Mais depuis plusieurs années, c’est chez moi qu’elle s’est installée. C’est avec des yeux effrayés que la première fois je lui ai parlé. Je ne comprenais vraiment pas en quoi elle pouvait m’aider à surmonter les épreuves de ma traversée. Je ne l’ai pas accueillie bras ouverts, j’étais tétanisée par sa présence. Était-ce à cause de mon cancer qu’elle arrivait ici chez moi)? En était-il fini de ma vie que je pensais épanouie)? Devais-je l’accueillir pour qu’elle me fasse vivre mes douleurs et mes peurs)? Est-ce que cela signifiait que moi aussi je venais d’entrer de le monde des esprits torturés)?Elle se moquait, elle riait, elle ressentait mon incompréhension, mon manque de confiance, ma peur de tout ce qu’elle représentait dans mon monde sans maladie. Mais son odeur de liberté, ses arguments face au jugement, son audace pour me faire face, m’ont tellement subjuguée que je me suis laissée allée et portée par ses idées. C’est incroyable ce que j’apprends à ses côtés, miraculeux ce que je vis au travers de ses yeux, enivrant tout ce que je ressens. Elle a allégé mon cœur en me tendant une plume pour exprimer mes douleurs. Elle m’a montré le chemin de cette liberté de mouvement sans peur du jugement. Elle a guidé mon regard pour réaliser des clichés à la hauteur de mes pensées. C’est aussi elle qui aujourd’hui me fait découvrir une autre aventure, celle de la peinture. Nous sommes ainsi devenues de véritables amies, des partenaires anti-cancer, des âmes-sœurs enquête de bonheur, des inséparables incroyables. Elle me surprend régulièrement, me bouscule, me chamboule, me stimule, me libère surtout. Elle remet en cause mes pensées carrées, mes idées arriérées, mes sentiments enfermants. Aujourd’hui, elle fait partie de moi. Je l’ai adoptée, j’en prends soin comme de mes enfants car elle est, comme eux, toute ma vie. A mon tour je la sollicite, je la challenge pour explorer de nouvelles contrées. Jamais je ne remercierai cette maladie car elle est et demeure vraiment pourrie. Mais je dois admettre que c’est très certainement elle qui m’a permis de la rencontrer cette fabuleuse et audacieuse amie.

Vous pouvez retrouver Valoocroft sur les liens suivants:

Crédit Image à la une: Valoocroft

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :