Chronique en questions: Le sang de nos pères, Guy Morant

Avec ce nouveau roman de Guy Morant, on se replonge dans les enquêtes du policier Alaric Autier et de son équipe pour la troisième fois, mais le livre peut se lire indépendamment aussi, ou vous pouvez lire les ouvrages dans le désordre également.

Le Sang de nos père a reçu le Prix des plumes francophones, section prix du public en décembre 2020, en compagnie de Collision de Marie Pierre Garnier, qui a obtenu le prix du jury.

Est-ce que la couverture m’inspire ? Est-ce qu’elle correspond au livre ?

C’est la première fois que je vous chronique un livre pour lequel j’ai pu participer au choix de la couverture ! En effet, j’ai pu voter avec d’autres lecteurs entre plusieurs choix proposés par Guy Morant.  J’ai également pu donner mon avis sur la création de la bande annonce. Bref, mon expérience de lectrice et de blogueuse pour cet ouvrage a commencé en amont, et a dépassé le cadre de la lecture et de la chronique, ce que j’ai trouvé très intéressant.

En ce qui concerne la couverture, j’ai cependant été un peu surprise au départ. En effet, elle diffère dans le style des deux premières de la série tout en en reprenant des éléments ! C’est dû à un changement de graphiste, mais également à un choix volontaire de l’auteur: la composition du roman reprend les personnages de policiers que le lecteur a appris à connaître dans les deux premiers volumes mais tranche aussi sur le modèle des deux premiers récits, Effondrements, et Embrasements (et vous remarquerez que le titre a changé de modèle aussi).

5 mots pour décrire ce livre ?

Thriller, Noir, Série Policière, Enquête

Dans quel univers le livre m’a t’il transportée ? Est-ce que c’est un univers qui me plaît ?

Alors j’avais grande hâte de retrouver Alaric Autier et son équipe, et leurs circonvolutions dans des intrigues de hierarchie et politiques, donc j’ai été ravie. On en apprend beaucoup dans cet ouvrage sur le passé d’Alaric Autier et son enfance, et on continue à suivre l’évolution de sa vie sentimentale. Ensuite dès le début du livre, on est plongé dans une scène de meurtre très glauque, alors je ne dirais pas que cela me plaît, mais cela frappe un grand coup dès le départ. Comme toujours, on découvre des milieux différents dans chaque livre de Guy Morant, en plus du milieu policier, cette fois-ci, ce sera très politique et complotiste…

Est-ce que l’intrigue est prenante ?

Il y a en fait plusieurs intrigues parallèles, qui finissent par se rejoindre, et après avoir lu les 2 autres ouvrages, on ne peut s’empêcher d’essayer de deviner où se fera la jonction, j’ai trouvé particulièrement prenants l’enquête pour retrouver deux enfants qui ont été enlevés, les pièges semés par le coupable sur le chemin des policiers, et la fuite d’une journaliste contre qui tout se retourne après qu’elle ait observé quelque chose de bizarre suite au décès de son patron et mentor.

Est-ce que je me suis identifiée aux personnages ? Sont-ils attachants ?

Les personnages ne laissent pas indifférents. Je pense que j’ai pu bien m’identifier à la journaliste par exemple, et à son incompréhension de ce qui lui arrive. J’ai aimé retrouvé Alaric Autier, on le trouve à la fois très humain, mais aussi très roublard, pour réussir à naviguer entre les intrigues de palais, les intimidements, le comportement de ses collègues,…On a aussi un méchant dans la veine du psychopathe cynique et sardonique au départ, mais avec des motivations qui semblent plutôt froides et sentent la vengeance.

Ai-je été surprise ?

Oui, dès la couverture donc ! Ensuite par le choix de l’auteur pour la composition…en gros, on connaît le coupable dès le début, et l’enquête vient à la suite ! C’est donc l’inverse d’une trame classique.

Est-ce que c’est la suite d’un auteur que j’ai déjà aimé lire ?

Oui, je vous avais déjà chroniqué et

Effondrements

Embrasements et vous pouvez aissi trouver

l’interview de Guy Morant à propos du sang de nos pères ici

Quelles émotions ai-je ressenti ? Est-ce que j’ai passé un bon moment ?

Ce que j’ai préféré, c’est la descente aux enfers et la fuite de la journaliste, ainsi que la recherche d’enfants qui ont été enlevés, et les pièges qui sont posés aux policiers et gendarmes sur leur piste. Beaucoup de suspense, des courses poursuite,….La rivalité gendarmes/policiers est aussi très vivante. Je me suis un peu plus perdue dans l’enquête qui plonge dans le passé d’Alaric Autier.

Est-ce que c’est une lecture que je peux partager avec mes enfants, famille, amis ? A qui est-ce que ce livre peut plaire ?

Aux amateurs de thriller sanglants, aux lecteurs des 2 premiers tomes de la série, à ceux qui aiment découvrir des complots politiques, aux amateurs de séries policières.

Est-ce que le style d’écriture m’a plu ?

Oui, bien sûr, c’est le 3e ouvrage de Guy Morant que je vous chronique, donc forcément, j’apprécie son style. C’est un auteur qui soigne beaucoup son écriture, la construction de ses récits, avec minutie.

Où lire cet ouvrage ? Dans quel cadre ?

Dans notre ambiance actuelle de complotisme, c’est parfait.

Lire quelques lignes ? Un extrait ? Passages marquants ?

Vous pouvez lire les premières lignes

sur le site de Guy Morant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :