Origine du mot résilience (spécial Octobre rose)

Le détective des mots a accepté de s’associer à mon projet de participer à Octobre rose, et a mené l’enquête sur ce très beau mot et concept « résilience ». Je vous rebloggue son article pour que vous puissiez le découvrir, le détective a mis un soin particulier à le réaliser, j’espère qu’il vous plaira autant qu’à moi. Je vous partage aussi cette réponse de Google à « comment devenir plus résilient », et qui vous fera déjà un peu comprendre pourquoi c’est ce mot qui a été mis en avant pour ce projet d’octobre rose: « En physique, la résilience traduit l’aptitude d’un corps à résister aux chocs et à reprendre sa structure initiale. Adaptée à la psychologie, elle désigne la capacité d’un individu à surmonter les moments douloureux de l’existence et à se développer, en dépit de l’adversit

 

Le détective des mots

Isandre, du blog de la Plume d’Isandre, m’a invitée à participer à Octobre rose pour la lutte contre le cancer du sein, avec pour thème la créativité. La résilience est d’une grande aide pour les malades, et est le fondement de toute créativité lorsque l’on est confronté à la maladie. Et coup de chance étymologique, l’origine de ce mot est passionnant.

Origine de « résilience »

Le mot « résilience » a été emprunté à l’anglais. Deux fois. Resilient est apparu aux alentours de 1620 dans la langue anglaise, et désignait « l’acte de rebondir ». Il vient du latin resilire qui veut littéralement dire « rebondir », et est composé — histoire que, si on n’avait pas compris, on soit sûr de sûr que ça veut dire « rebondir » — de -re dans son sens de « revenir à sa place d’origine » et de salire «…

Voir l’article original 626 mots de plus

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :