Chenilles processionnaires : symptômes, préventions et luttes contre ces insectes !

0h00

Categories :

La chenille processionnaire est la larve du papillon de nuit. Ces insectes sont à la fois nuisibles pour les humains que pour notre écosystème. En effet, en consommant les aiguilles et les feuilles des arbres qui leur sont d’origines (pins ou chêne), les chenilles processionnaires les affaiblissent. Et ce, sans pour autant les tuer. En plus de ce facteur, ces dernières peuvent également causer des nuisances importantes en raison de leurs poils urticants. Si elles ne sont pas éliminées dans les plus brefs délais, les dégâts qu’elles engendreront sur les êtres vivants pourront être importants. C’est justement pour cette raison qu’il faut savoir déterminer les symptômes qui peuvent marquer leur présence. Ainsi, il vous sera plus facile de prendre les mesures adéquates. 

Les symptômes de contact avec les chenilles processionnaires

Les invasions des chenilles processionnaires ne sont pas uniquement marquées par l’affaiblissement des arbres. En effet, ces derniers peuvent se présenter sur le corps humain. Comme vous pourrez le découvrir à travers le site suivant : https://sos-chenilles-processionnaires.com/, les processions débutent en mois de février. De ce fait, c’est à partir de cette période que vous devez être le plus attentif sur les symptômes suivants : 

  • Contact avec la peau : plusieurs heures après être entré en contact direct avec les poils urticants des processionnaires, les parties découvertes de votre peau peuvent présenter des éruptions douloureuses associées avec des démangeaisons souvent sévères.
  • Contact avec les yeux : Plus ou moins 3 heures après l’enfoncement d’un poil dans vos yeux, vous pourrez constater l’apparition d’inflammations, de douleurs, ou de rougeurs.
  • Contact par inhalation : lorsque vous les respirez, ce sont surtout vos voies respiratoires qui sont irritées. Les manifestations extérieures s’agissent à la plupart des cas d’éternuements, de maux de gorge et des difficultés à avaler. 
  • Contact par ingestion : au pire des cas, la digestion des poils urticants des chenilles peut conduire à des vomissements et des douleurs abdominales.

Quelques astuces de prévention et de lutte contre leur invasion

Une fois que vous avez constaté l’un de ces signes, vous devez éviter tout autre contact direct avec les chenilles processionnaires. En effet, les réactions répétées peuvent causer des réactions plus sévères. Pour prévenir, vous devez donc en premier lieu porter des vêtements de protection lorsque vous devez passer près des zones infectées (lunettes anti-poussières, gants, bottes, etc.). Par la même occasion, vous devez également éviter tout autre type de contact indirect (vêtements, légumes du jardin et autres). Pour ce faire, vous pouvez par exemple éviter de sécher vos linges dehors puisque les poils se dispersent facilement. Par ailleurs, l’arrosage de la pelouse avant leur découpe semble également important pour empêcher les poils urticants de pénétrer dans le sol. Concernant les luttes contre les invasions, le mieux à faire consiste à solliciter les services de professionnels. En effet, les procédés de traitements nécessitent à la fois un savoir-faire spécifique et des matériels particuliers. De plus, de cette manière vous pourrez bien éviter de contracter d’autres symptômes.