Chronique en questions: Chambre 1002, Chrystine Brouillet, éditions Ramsay

Une nouvelle fois, je réponds à vos questions pour cette chronique sur Chambre 1002, de Chrystine Brouillet, qui m’a été envoyé en service de presse par les éditions Ramsay, que je remercie. Vous pouvez bien sûr toujours m’en poser d’autres en commentaire, soit sur cet ouvrage, soit pour que je les intègre à de prochaines chroniques de ce type.

Est-ce que la couverture m’inspire ? Est-ce qu’elle correspond au livre ?

Je trouve la couverture élégante, et oui, on voit très bien le rapport avec le livre.

5 mots pour décrire ce livre ?

Roman Québecois, Policier, Feel-god, Saveurs

Dans quel univers le livre m’a t’il transportée ? Est-ce que c’est un univers qui me plaît ?

Hélène est la cheffe réputée d’un restaurant de Montréal, Alors qu’elle vient de recevoir une distinction, elle est victime d’un accident de voiture pas tout à fait fortuit qui la plonge dans le coma. Ses amies ont alors une idée: lui apporter des bons petits plats dans sa chambre d’hôpital dans l’espoir que leur odeur va l’inciter à se réveiller. Cette idée va révolutionner l’atmosphère de l’hôpital et d’autres histoires vont venir s’y ajouter…Pendant ce temps-là, un personnage complote parce que son intérêt et son objectif sont qu’Hélène ne se réveille pas. J’ai vraiment beaucoup aimé l’ambiance du roman, c’est un mélange de policiers, de romans d’amour et de feel good, j’ai trouvé cela à la fois très agréable et très original. De plus, les recettes de cuisine réalisées par l’entourage d’Hélène parsèment aussi le livre, cela en fait également un livre de recettes…C’est donc aussi une histoire que l’on peut cuisiner ! J’ai aussi beaucoup aimé découvrir l’univers d’une auteur québecoise. Mon ami Mathieu de La Rubrique de Tout et de Rien et sa Maman m’ont expliqué que Chrystine Brouillet était très connue au Québec et qu’une bibliothèque porte même son nom, donc cela m’a encore plus intéressée de la découvrir.

Est-ce que l’intrigue est prenante ? Est-ce qu’elle est compliquée à comprendre ?

L’intrigue est intéressante, pas captivante comme un thriller, mais il y a plusieurs intrigues qui se nouent autour d’Hélène et que l’on a vraiment plaisir ou intérêt à voir évoluer, et que l’auteur arrive en fin de compte très bien à rassembler, on arrive à très bien les suivre chacune, ce n’est absolument pas compliqué à comprendre. L’intrigue était en tous cas assez prenante pour que la lecture de ce roman l’emporte sur les autres livres que j’étais en train de le lire parce que je voulais savoir la suite.

Est-ce que je me suis identifiée aux personnages ? Sont-ils attachants ?

Oui, complètement. On s’attache à Hélène à travers le regard de ses proches, les personnages sont vivants et sympathiques, sauf le méchant, qui est tellement bête et méchant que l’on prend plaisir à le détester. Je me suis quand même un peu emmêlée dans les différentes amies d’Hélène, qui forme un groupe assez homogène, surnommé « les Muses » dans le roman, donc il est parfois difficile de les distinguer, pourtant chacune a sa propre histoire.

Ai-je été surprise ?

Oui, par le mélange des genres (policier, feel good, histoires d’amour, recettes de cuisine). Et parce qu’en guise de table des matières, on a un index des recettes.

Est-ce que c’est la suite d’un auteur que j’ai déjà aimé lire ?

C’est le premier livre que je lis de cet auteur. Cela me donne trés envie d’en découvrir d’autres (et d’ailleurs, même de relire celui-ci pour profiter à nouveau de toutes ses saveurs, peut-être en m’y attardant plus maintenant que je connais l’intrigue, et que je n’aurai pas une chronique à écrire…).

Est-ce que j’ai appris quelque chose ?

Oui, je sais maintenant ce qu’est le gravlax de saumon !

Quelles émotions ai-je ressenti ? Est-ce que j’ai passé un bon moment ?

Oui, j’ai passé un très bon moment, réconfortant et chaleureux. Le livre est plein de saveurs, pas seulement au travers des recettes de cuisine, une des amies d’Hélène est aussi créatrice de parfums. Ce que cherchent à faire les amies d’Hélène, cela fait penser aux sensations de la madeleine de Proust, c’est vraiment agréable. Même si je ne suis pas assez en forme pour cuisiner, on savoure vraiment les descriptions des plats apportés à Hélène, un vrai plaisir. D’autre part, étant malade, je sais à quel point les gentilles attentions des amis et des proches sont quelque chose qui soutient beaucoup, alors l’histoire m’a particulièrement touchée.

Est-ce que c’est une lecture que je peux partager avec mes enfants, famille, amis ? A qui est-ce que ce livre peut plaire ?

Oui, complètement. A tous les gourmands déjà, aux fans de cuisine, et à ceux qui aiment les belles histoires.

Est-ce que le style d’écriture m’a plu ?

Oui, cela se lit très facilement. Il y a quelques expressions québecoises, mais juste de temps en temps, et on les comprend très bien.

Où lire cet ouvrage ? Dans quel cadre ?

N’importe où mais plus en particulier, à l’hôpital, ce que j’ai fait parce que je devais passer des examens, après avoir fait mijoter un plat dont vous sentez la bonne odeur, près d’une cuisine si une recette vous donne envie de vous y essayer.

Avez-vous remarqué des incohérences ?

En vrai, je ne suis pas sûre que cela serait si facile d’apporter de bons petits plats dans un hôpital, vu ce qu’on mange dans certains, tout le monde le ferait….(Ceci dit, moi, j’ai été hospitalisée en Suisse, et c’était très bon, et je pense que c’est honteux de ne pas y porter plus attention ailleurs, je suis convaincue que c’est important pour donner aux malades le goût de guérir). Ceci dit, les personnages rencontrent quand même quelques contraintes et ont la complicité de l’infirmière en cheffe, qui s’étend ensuite au reste du service….

Avez-vous aimé la fin ?Oui 🙂

Roman trop long, trop court ou de la bonne longueur ?

Parfait comme longueur, mais cela fait partie des romans que j’ai regretté de terminer.

Lire quelques lignes ? Un extrait ? Passages marquants ?

4 commentaires sur “Chronique en questions: Chambre 1002, Chrystine Brouillet, éditions Ramsay

Ajouter un commentaire

  1. Je connaissais Chrystine Brouillet de nom, mais je ne me suis jamais arrêtée à la lire. Pas très fan de roman policier, mais tu sais quoi? Tu m’as donné l’envie de le lire!!! Pour le gravlax de saumon… mon Homme fait le meilleur!!! 😉

    J'aime

    1. Pour ma part, j’aime beaucoup les romans policiers mais ce n’est qu’une des composantes de ce livre, vraiment. Si tu le lis, tu me diras ce que tu en as pensé ? Je ne sais pas si les autres livres de cet auteur ont aussi ce côté roman policier d’ailleurs… Oh, quelle chance pour le gravlax de saumon 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :