Interview blogging: La Romanchic, RV des blogueurs d’août

 

Même s’il s’agissait du thème du mois d’août pour Le rendez-vous des blogueurs, nous dépassons un peu sur le mois de septembre avec des interviews que je n’avais pas encore réussies à vous partager pour cette série blogging. Nous poursuivons avec la Romanchic, un titre de blog qui évoque tout un univers, avec un côté bohème, et c’est effectivement de la diversité et de la poésie que nous allons découvrir au travers de cet interview.

De quoi parle-ton blog ?

La Romanchic est un blogue où on retrouve principalement des « coffee talk ». Ce sont des textes plutôt réflexifs sur la vie. Je les compare à des conversations plus sérieuses et profondes qu’on aurait avec une bonne amie autour d’un café, d’où le nom « coffee talk ». On retrouve aussi ma poésie que je me plais à partager. Ces deux derniers sujets sont les principaux et les plus fréquents, mais on retrouve aussi sur le blogue mes lectures, mes playlists et aussi des textes sur mon quotidien de jeune enseignante.

Pourquoi ce sujet ?

Lorsque j’ai créé La Romanchic, il y avait tant de sujets que je souhaitais couvrir que je ne pouvais me résoudre qu’à un seul. J’ai choisi tous ces sujets parce qu’ils reflètent qui je suis au quotidien, mais aussi parce qu’ils me permettent de libérer mon esprit, en particulier les Coffee Talk. Je suis une personne qui réfléchit énormément au quotidien et qui a toujours écrit ses pensées sur papier. C’est une chose de les écrire pour soi, mais les partager avec d’autres et avoir des conversations qui suivent ces textes m’apporte beaucoup de bonheur. Ça me permet de réfléchir encore plus loin et parfois d’avoir un autre point de vue. Pour ce qui est de la poésie, j’avais cette envie de partager mon amour pour ce genre littéraire avec les autres. Au début du blogue, je finissais à peine mes années de Cégep en littérature. J’étais toujours entourée de gens passionnés par les lettres. Une fois à l’université, ce n’était plus la même réalité. J’avais besoin de créer cet espace artistique pour me retrouver.

Quand as-tu lancé ton blog ?

Mon blogue a vu le jour le 26 juin 2017. C’était ma 3e année d’université, une année où je me suis questionnée plus que jamais.

Comment l’as-tu créé ?

Pendant des mois, j’ai appris a bâtir un site web de façon autonome sur WordPress, Je me suis d’ailleurs découvert une petite passion!

Où en-es tu aujourd’hui côté blogging ?

Maintenant, en 2020, je peux dire que La Romanchic prend exactement la direction qu’il faut. Ce blogue, avec les années, a su se modeler tranquillement à qui je suis, il a évolué en même temps que moi. 2020 est une année où j’ai eu de grandes réflexions quant au blogue. Même que durant les dernières années, mon manque de constance et d’inspiration me faisait douter de ma place sur le web. Je ne compte plus les fois où j’ai voulu tout abandonner. Et pourtant, La Romanchic existe toujours, je suis toujours là, à écrire. À mon rythme, certes, mais plus passionnée que jamais.

Est-ce que bloguer change quelque chose dans ta vie personnelle ?

Je peux dire que bloguer m’a permis de mieux me connaitre, de mieux cerner ma façon de créer, de mieux comprendre mon univers et mon processus créatif. J’ai d’ailleurs partagé cette réflexion sur le blogue durant l’été.

Quel est pour toi le plus gros avantage du blogging et son plus gros inconvénient ?

Selon moi, l’avantage premier de bloguer est d’avoir un espace pour s’exprimer. C’est avoir un endroit qui nous ressemble, un canevas où tout est possible. C’est une chance d’être créative sans restriction. Interagir avec les personnes qui nous lisent est également incroyable. On grandit tellement à travers les échanges!
Par mon expérience, d’un autre côté, le blogue m’a apporté son lot de remises en questions et de pression (que je me mettais moi-même sur les épaules). On se compare souvent avec les autres, on se culpabilise parce qu’on écrit pas autant que les autres ou autant qu’on voudrait. On se met une pression vraiment inutile et malsaine. Malgré tout, je sais que j’ai grandi à travers tout ça. Est-ce donc vraiment un inconvénient?

Quel conseil donnerais-tu à un/e autre blogueur/se, si tu ne pouvais lui en donner qu’un ?

Mon seul et unique conseil serait celui-ci: garder la passion. Pour tenir un blogue, il faut être passionné; il ne faut pas se comparer, il ne faut pas faire ça pour l’argent, il ne faut pas faire ça pour être connu. Tout ce que je viens d’énumérer tue la passion. Et s’il n’y en a plus, personne n’a de plaisir. Autant la personne qui écrit que la personne qui lit. Il se peut que la passion parte et reviennent, c’est normal. Le but, c’est d’apprendre à s’écouter, se respecter et nager à travers nos vagues créatives.

As-tu vécu de belles aventures grâce au blogging ? Et as-tu vécu des mésaventures à cause de lui ?

La Romanchic m’a apporté une expérience que je n’aurais pas pu vivre si je ne partageais pas mes écrits sur le web; j’ai participé à une exposition avec une photographe. Mes poèmes accompagnaient ses photos. C’était une expérience très particulière qui m’a donné envie de faire d’autres projets comme ça!
Aussi, je participe présentement à une collaboration avec une entreprise de bijoux menée par une femme extraordinaire. En échange de ses produits, j’en fait la promotion sur mes réseaux sociaux. Je collabore que très rarement, mais Catherine derrière les créations Délicath était un match parfait avec moi. Ça a fait naitre une belle complicité!

Quels sont tes projets ?
 
Pour être bien honnête, je n’en ai pas. Après ma remise en question, mon seul but avec La Romanchic c’est de le faire revivre tranquillement, mais durablement. C’est de le faire évoluer encore pour qu’il soit parfaitement aligné avec qui je suis maintenant.
Sinon, dernièrement, j’ai débuté un mini projet appelé « Folk & Cold ». Sur facebook et instagram, on peut retrouver ma page nommée « La Romanchic. Ce sont des endroit où je partage de tout. Folk & Cold, quant à lui, est une extension de La Romanchic, mais uniquement pour ma poésie. J’avais besoin de cet espace virtuel distinct pour créer un univers bien particulier.
Les gens qui me suivent peuvent faire partie de ma communauté pour différentes raisons puisque mon contenu est assez large. Des gens me suivent pour la littérature que je partage, d’autres pour les sujets ésotériques que j’aborde ou encore pour les sujets botaniques. Je suis donc consciente que ce n’est pas tout le monde qui me suit pour ma poésie, par exemple. J’ai également une page instagram et un groupe facebook de plantes, pour les même raisons que Folk & Cold. Ce sont des endroits plus nichés où je me permets d’être plus spécifique.
 
Peut-on te trouver ailleurs en dehors de ton blog ? (Réseaux sociaux, etc)
 
Oui, tout à fait! Voici les liens:
La Romanchic
 
 
Folk & Cold

Crédit photo Image à la une: la Romanchic

3 commentaires sur “Interview blogging: La Romanchic, RV des blogueurs d’août

Ajouter un commentaire

  1. J’ai beaucoup aimé ton interview! Je vois le blogging de la même façon : mon but c’est d’avoir seulement 4 ou 5 lecteurs réguliers, et quelques visiteurs de temps en temps. L’idée c’est de prendre plaisir quand je crée ces articles. Et c’est assez aléatoire mon rythme de publication, moi aussi, et ça me dérange pas. Parfois c’est un articles toutes les semaines, parfois c’est trois. Mais au moins je suis passionné, je travaille bien ces articles, il y a une cohérence et un investissement régulier de ma part 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :