Writoberae J8 : La Malédiction de la PAL

La consigne de ce nouveau défi d’écriture a été donnée par Abby du portail auto-édition: Malédiction d’auteur indé.e

Vous pouvez trouver la liste de la plupart des coupables qui me font subir cette malédiction sur cette page http://Colllaborations et partenariats dans la liste des auteurs.

La Malédiction de la PAL

Je viens de rassembler ma pile à lire, enfin quand on dit « une pile à lire » ou « PAL », cela se décline en plusieurs tas + une rangée d’étagères. Des livres tous plus intéressants les uns que les autres, édités et auto-édités.

Bon là c’est trop, je me promets que je dirai non à de nouvelles chroniques pour au moins 3 mois. Au moins !

– Ting fait la notification. Je clique, je vois le nom d’un auteur/rice auto-édité/e que je connais, la sueur commence à perler sur mon front. Je serre les dents. Je serai forte. Il faut savoir dire non.

Oh oui mais je ne peux pas. Je l’ai déjà chroniqué cet-te auteur-trice là, et c’est la suite, ou c’est autre chose et je voudrais découvrir quoi, en plus il/elle est super sympa, j’ai vraiment envie de continuer à collaborer avec, je ne peux pas dire non.

« Oui, d’accord, mais il y aura un peu d’attente… »Les auteurs qui collaborent avec la Plume d’Isandre sont pour la plupart trèèès patients, quelle bénédiction. Il y a un peu d’attente, quelques mois … pour les chroniques, mais j’essaie plus rapidement de montrer leur livre sur instagram, de parler d’eux, ils m’ont fait confiance, et je les ai choisis en disant oui alors j’estime que mon rôle est de les mettre en avant. Des fois je peux même avoir l’occasion de mettre leur livre en scène grâce à un défi inattendu.

Je regarde ma PAL qui ne vient pas de descendre d’un millimètre. Mais là je suis en retard quand même, il faut que je pense à écrire déjà cette chronique, et puis aussi celle là, et avant d’avoir écrit la chronique, je dois terminer les livres.

– Ting, fait la notification. Un nom d’auteur/autrice auto-éditée. Ah cette fois, ma PAL sourit, l’écrivain(e) n’a pas du tout pensé à venir sur mon blog, je ne lis pas du tout ce genre-là, s’il/elle avait fait un tour, il/elle l’aurait sûrement compris. Mais j’ai un article qui pourra l’aider Où trouver des blogueurs pour chroniquer vos ouvrages ?. Et je partage aussi des informations sur ma page Facebook qui lui seront sûrement utiles.

– Ting fait la notification, oh cet auteur/trice là, je ne le chronique pas encore. Oui, mais je l’ai vu(e) sur portailautoédition, ce qu’il écrit a l’air fort intéressant, le thème aussi, c’est original, ça correspond à mes goûts. Et son style ? Peut-être que son style ne sera pas bon et j’échapperai à la malédiction de la PAL ?

Je demande un extrait, l’auteur me l’envoie très gentiment, et je lis les premières pages. Le style m’emporte, l’intrigue m’envoûte, la fièvre reprend.

« Oui, d’accord, cela m’intéresse de chroniquer votre ouvrage, je ne peux pas dire non », mais il y aura un peu d’attente…

Je regarde ma PAL, elle va encore augmenter, frappée par la malédiction, elle va encore augmenter au lieu de descendre ! Comment conjurer ce sort ! En écrivant des chroniques, voyons !

Mais quand même parfois, il m’arrive de dire non, je sus humaine, j’ai mes limites, mon bureau et mes étagères aussi, et je crois que ce jour-là, c’est la pire malédiction que m’envoie un auteur/trice auto-éditée. Dire non, je ne chroniquerai pas cet ouvrage de votre plume qui semble pourtant si passionnant et qui mérite d’être représenté. Mais n’abandonnez pas, il y a de nombreux blogueurs littéraires, regardez mon article ci-dessus pour savoir comment les trouver.

Comment conjurer le sort ? En écrivant des chroniques et en présentant au mieux les auteurs avec qui j’ai accepté de collaborer. Et pour ça, on ne peut pas dire oui à tout le monde, n’est-ce pas ? Quelle malédiction !

Mais quelque part, une ancienne moi qui arrive à cours de livres me chuchote « Et si c’était plutôt une bénédiction ? Peut être qu’une fée de l’auto-édition a exaucé tes souhaits.
– Avoir toujours un bon livre à lire – Pouvoir faire connaissance avec beaucoup d’auteurs et de passionnés d’écriture et de blogging littéraire- et elle a ajouté des bonus: tu découvriras un milieu passionnant et en plein essor: celui de l’auto-édition , et tu pourras faire découvrir à plein de monde les auteurs que tu as appréciés grâce à ton blog !

– Ting fait la notification. Je viens de gagner l’ouvrage d’un auteur auto-édité à un concours où j’ai pris plaisir à jouer ! Celui d’un auteur decouvert grâce à  #writoberae Thomas Lebescond ! Ma PAL s’effondre, la fée sourit et moi, je me réjouis de découvrir un nouvel auteur. Le sort n’est pas près d’être conjuré.


Crédit photo image à la une: la Plume d’Isandre
Avec en guest star dans la PAL qui a pris un air innocent (Mais quand même son ombre a des cornes…) des ouvrages d’auteurs auto-édités: Carine Poirier, Pierre Thiry, Guy Morant, Patricia Rochette, Denis Daul, Mélanie Lebihain, Sophie Floreani, Jean Benjamin Jouteur.

2 commentaires sur “Writoberae J8 : La Malédiction de la PAL

Ajouter un commentaire

  1. Oh ! J’adore cet article enjoué Sandrine !
    J’en profite pour te remercier pour ton enthousiasme et tout le cœur que tu mets dans tes articles, dans tes partages , pour donner de la visibilité à tous les auteurs qui ont la chance de te croiser sur leur chemin, et dont je fais partie. Merci ! Merci encore !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :